id)) {echo "
Rejoignez-nous sur
Et suivez l'actualité littéraire en temps réel
logo-facebook-detoure Twitter_logo

Poésie

Diffuser PDF Imprimer Envoyer

« Les livres ne se créent pas seulement dans la tête. Les livres sont des objets matériels. Pour les écrire, il vous faut une langue ; et il vous faut posséder une forme littéraire particulière. Pour inscrire votre nom sur le dos de l'objet matériel créé, vous avez besoin de tout un appareil en dehors de vous. Vous avez besoin de maisons d'édition et d'éditeurs, de dessinateurs et d'imprimeurs, de relieurs, mais aussi de télévisions où les critiques puissent dire ce qu'ils pensent du livre ; et, naturellement, d'acheteurs et de lecteurs. Je tiens à insister sur cet aspect prosaïque des choses, parce qu'il est trop facile de penser que cela va de soi ; il est commode de ne penser à l'écriture que sous son aspect personnel et romantique. Ecrire est un acte privé ; mais le livre publié, lorsqu'il commence à vivre, atteste de la coopération dans une société d'un genre particulier [...] »

V.S. Naipaul, Notre civilisation universelle, revue Le Débat, janvier-février 1992.